fbpx

Qu’est-ce 2h dans votre vie ?

Se délivrer d’une phobie, peut changer votre vie

vous êtes

Jeunes

Même les enfants peuvent apprendre à se libérer des émotions envahissantes.

Adultes

Passez le cap de vos difficultés émotionnelles

En groupe

Vous souhaitez apprendre en groupe à résoudre vos difficultés émotionnelles en direct, c’est possible

Vous avez une appréhension de

De pas être aimé-e

apprécié-e, reconnu-e

Du regard des autres ?

Parler en public,

De sortir de chez vous ?

de sa maison, de sa ville

Passer un entretien ?

Pour un emploi, avec son chef,

Manger dehors au resto ?

à cause des guêpes, araignées

La depression

perte de motivation

De voyager ?

Prendre le train, le métro

Conduire partout

en ville, sur l'autoroute

Croiser un chien ?

Sur un trottoir, dans le bus

Voir un insecte, animal ?

Araignées, serpent, chauve-souris

Prendre l'ascenseur ?

chez vous, à l'hôtel

Trop porter sur vos épaules ?

en lien avec votre famille, votre travail

Les principes

 

Nous pouvons observer que lorsque nous vivons une peur, la perturbation est vécue simultanément à trois niveaux différents :

  • Emotionnel : ce ressenti peut prendre différentes formes : colère, inhibition, sidération, affolement, angoisse, panique… C’est souvent cet aspect qui capte notre attention.
  • Mental : le mental s’active pour tenter de trouver une solution, pour apaiser ou se distraire le désagrément ressenti.
  • Physique : le corps manifeste diverses sensations désagréables : la respiration s’accélère, le cœur bat plus fort et plus vite, le ventre se noue, des tensions affectent différentes parties du corps…

Lorsque l’attention se porte de façon exclusive sur les ressentis physiques, kinesthésiques :

  • Dans un premier temps, l’aspect émotionnel de la perturbation disparaît.
  • Dans un second temps, les sensations évoluent, se transforment d’elles-mêmes, quelque chose est vécue/revécu dans le corps.
  • Puis un relâchement s’impose dans tout le corps.

Après l’apparition de ce relâchement physique, si nous reconsidérons ou retrouvons la situation qui nous avait mis en perturbation, nous constatons qu’elle ne produit plus de réactions. Nous constaterons à l’avenir que des situations identiques ne produirons plus de perturbations.

Bien que très simple, cette attitude face à la peur est très inhabituelle. Aussi pour la plupart d’entre nous, il est nécessaire d’être accompagné pour en comprendre toutes les nuances et acquérir une autonomie durable dans la capacité à se libérer des perturbations émotionnelles.

La compréhension

Nous sommes tous dotés d’une capacité naturelle à réguler les émotions.
Lorsque nous vivons une situation éprouvante émotionnellement, (début de noyade, panique lors du passage d’un pont…), juste après nous pouvons être encore très affecté, mais après un certain temps (de quelques minutes à 3 mois maximum) l’aspect traumatique de l’expérience vécue disparaît. Nous pouvons nous surprendre à nager avec insouciance et randonner en montagne avec bonheur.

Dans certains cas, cette régulation naturelle de l’émotion ne se fait pas. Le souvenir de l’événement reste perturbant, souffrant, parfois même, la fréquence et l’intensité de la gêne augmente.
Cet événement vécu était lui-même relié à la mémoire sensorielle d’un autre événement antérieure dont l’émotion n’a pas pu être régulé.

Le point commun entre ces différents évènements, à l’origine des perturbations récurrentes, c’est qu’ils comportent une phase durant laquelle il y a eu perte de conscience.
Cette perte de conscience a été mémorisée comme une mort, alors qu’en réalité, cette perte de conscience a été suivi d’un retour à la normale.

Dans la phase où les sensations évoluent, la mémoire sensorielle d’un événement traumatique est revécue dans le corps sans cette coupure. Une fois revisitée, la mémoire erronée est actualisée et elle ne produit plus de résonances indésirables par la suite.
Ce revécu est de courte durée et son intensité est facilement assumable.

Faq

Comment choisir entre une séance à distance ou en face ?

C’est avec plaisir que nous pouvons nous rencontrer dans mon bureau au centre de Genève, ou dans un lieu de votre choix, votre domicile, votre bureau.

L’avantage d’une séance à distance est que vous ne perdez pas de temps en déplacement, ou dans le stress de la circulation.

Dans tous les cas, les deux formules fonctionnent très bien.

J’ai une phobie, mais j’ai honte d’en parler, que puis-je faire ?

Cela n’est pas un problème, il n’est pas nécessaire de me raconter votre difficulté, nous pouvons très bien faire une séance. Vous devez simplement suivre mes indications. Je n’ai pas besoin de connaitre votre vie pour vous permettre d’aller mieux.

Quelle différence entre TIPI et la régulation émotionnelle ?

TIPI  est l’acronyme de Technique d’Identification des Peurs Inconscientes. En fait Tipi utilise la régulation émotionnelle. Il n’y a donc pas de différence.

Combien de séances sont nécessaires ?

Dès la première séance vous allez ressentir des modifications positives en vous, avec la seconde séance nous allons ancrer durablement ces changements. 

Est-ce réservé aux adultes ?

NON. La régulation émotionnelle est une capacité naturelle que nous avons tous en nous. Notre éducation, nos habitudes font que nous mettons, sans le savoir, cette capacité hors circuit. 

Les enfants eux n’ont pas encore ces expériences, des habitudes et peuvent donc très facilement et rapidement avoir accès à cette capacité. 

J’ai réglé ma situation, mais j’en ai d’autres, que faire ?

Vous pouvez soit continuer à vous faire accompagner ou je peux également vous former à la régulation émotionnelle afin de vous permettre de faire l’exercice en situation, en direct et en différé.

Contactez – moi

Encore une question ? Vous souhaitez prendre rendez-vous 

+ 41 (0) 76 589 34 87

10 rue de Chantepuolet, 1201 Genève

pierre@vaincre-ses-phobies.com